Gefunden 133 Ergebnisse für: reçu

  • Pour nous, nous avons reçu non l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. (1 Corinthiens 2, 12)

  • Car qui est-ce qui te distingue? Qu'as-tu que tu ne l'aies reçu? Et si tu l'as reçu, pourquoi te glorifies-tu comme si tu ne l'avais pas reçu? (1 Corinthiens 4, 7)

  • Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous n'êtes plus à vous-mêmes? (1 Corinthiens 6, 19)

  • Pour ce qui est des vierges, je n'ai pas de commandement du Seigneur; mais je donne un conseil, comme ayant reçu du Seigneur la grâce d'être fidèle. (1 Corinthiens 7, 25)

  • Car, pour moi, j'ai reçu du Seigneur, ce que je vous ai aussi transmis, savoir, que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, (1 Corinthiens 11, 23)

  • Je vous rappelle, frères, l'Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, (1 Corinthiens 15, 1)

  • Car si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous vous avons prêché, ou si vous recevez un autre esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien. (2 Corinthiens 11, 4)

  • cinq fois j'ai reçu des Juifs quarante coups de fouet moins un; (2 Corinthiens 11, 24)

  • Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure, si quelqu'un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème ! (Galates 1, 9)

  • car ce n'est pas d'un homme que je l'ai reçu ni appris, mais par une révélation de Jésus-Christ. (Galates 1, 12)

  • Voici seulement ce que je voudrais savoir de vous : Est-ce par les ?uvres de la Loi que vous avez reçu l'Esprit, ou par la soumission de la foi? (Galates 3, 2)

  • vous ne l'avez ni méprisé ni repoussé; mais vous m'avez reçu comme un ange de Dieu, comme le Christ Jésus. (Galates 4, 14)


"Tente percorrer com toda a simplicidade o caminho de Nosso Senhor e não se aflija inutilmente.” São Padre Pio de Pietrelcina