Fundar 6873 Resultados para: ren

  • Et le premier sonna de la trompette et il y eut de la grêle et du feu mêlés de sang, qui tombèrent sur la terre; et le tiers de la terre fût brûlé, et le tiers des arbres fût brûlé, et toute l'herbe verte fut brûlée. (Apocalypse 8, 7)

  • Le nom de cette étoile est Absinthe; et le tiers des eaux fût changé en absinthe, et beaucoup d'hommes moururent de ces eaux, parce qu'elles étaient devenues amères. (Apocalypse 8, 11)

  • Elle ouvrit le puits de l'abîme, et il s'élever du puits une fumée comme celle d'une grande fournaise; et le soleil et l'air furent obscurcie par la fumée du puits. (Apocalypse 9, 2)

  • De cette fumée s'échappèrent sur la terre des sauterelles; et il leur fût donné un pouvoir semblable à celui que possèdent les scorpions de la terre; (Apocalypse 9, 3)

  • Elles avaient des cuirasses comme des cuirasses de fer, et le bruit de leurs ailes était comme un bruit de chars à plusieurs chevaux qui courent au combat. (Apocalypse 9, 9)

  • Alors furent déliés les quatre anges, qui se tenaient prêts pour l'heure, le jour, le mois et l'année, afin de tuer la troisième partie des hommes. (Apocalypse 9, 15)

  • Et voici comment les chevaux me parurent dans la vision, ainsi que ceux qui les montaient : ils avaient des cuirasses couleur de feu, d'hyacinthe et de soufre; les têtes des chevaux étaient comme des têtes de lions, et leur bouche jetait du feu, de la fumée et du soufre. (Apocalypse 9, 17)

  • Les autres hommes, qui ne furent pas tués par ces fléaux, ne se repentirent pas non plus des oeuvres de leurs mains, pour ne plus adorer les démons et les idoles d'or, d'argent, d'airain, de pierre et de bois, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher; (Apocalypse 9, 20)

  • et ils ne se repentirent ni de leurs meurtres, ni de leurs enchantements, ni de leur impudicité, ni de leurs vols. (Apocalypse 9, 21)

  • il cria d'une voix forte, comme rugit un lion ; et quand il eut poussé ce cri, les sept tonnerres firent entendre leurs voix. (Apocalypse 10, 3)

  • Après que les sept tonnerres eurent parlé, je me disposais à écrire, mais j'entendis du ciel une voix qui disait : " Scelle ce qu'ont dit les sept tonnerres, ne l'écris point. " (Apocalypse 10, 4)

  • Et la voix que j'avais entendue du ciel, me parla de nouveau et dit: " Va, prends le petit livre ouvert dans la main de l'ange qui se tient debout sur la mer et sur la terre. " (Apocalypse 10, 8)


“Deus sempre nos dá o que é melhor para nós.” São Padre Pio de Pietrelcina