1. On peut voir dans la loi, dans les prophètes et dans ceux qui les ont suivis, beaucoup de choses grandes et sages, qui rendent Israël digne de louange pour sa doctrine et pour sa sagesse, puisque non seulement les auteurs de ces discours ont dû être habiles, mais que les étrangers eux-mêmes peuvent devenir par leur moyen très doctes pour parler et pour écrire.

2. Jésus mon aïeul, après s'être appliqué avec un grand soin à la lecture de la loi, et des prophètes, et des autres livres que nos pères nous ont légués, a voulu, lui aussi, écrire quelque chose concernant la doctrine et la sagesse, afin que ceux qui désirent apprendre, s'étant instruits par ce livre, fassent des réflexions de plus en plus sérieuses, et s'affermissent dans une vie conforme à la loi.

3. Je vous exhorte donc à venir avec bienveillance, et à faire cette lecture avec une attention particulière, et à nous pardonner s'il semble qu'en quelques endroits, tout en voulant reproduire l'image de la sagesse, nous sommes demeurés impuissants à rendre le sens des expressions. Car les mots hébreux n'ont plus la même force lorsqu'ils sont traduits en une autre langue; ce qui n'arrive pas seulement ici, mais la loi même, et les prophètes et les autres livres sont fort différents, quand on compare la version à l'original. Etant venu en Egypte la trente-huitième année du règne de Ptolémée Evergète, et y ayant longtemps séjourné, j'y trouvai ce livre qui y avait été laissé, et dont la doctrine n'était ni faible ni méprisable. C'est pourquoi j'ai cru bon et nécessaire d'appporter moi aussi quelque soin et quelque travail à traduire cet ouvrage; ainsi avec beaucoup de veilles, pendant un certain temps, j'ai mis en oeuvre ma science pour arriver à bonne fin, et

4. pour offrir ce livre à ceux qui veulent appliquer leur esprit, et apprendre comment on doit régler ses moeurs lorsqu'on a résolu de vivre selon la loi du Seigneur.





“Tente percorrer com toda a simplicidade o caminho de Nosso Senhor e não se aflija inutilmente.” São Padre Pio de Pietrelcina