Löydetty 102 Tulokset: Daniel

  • Sur l'ordre du roi, on amena ces hommes qui avaient dit du mal de Daniel, et on les jeta dans la fosse aux lions, eux, leurs femmes et leurs enfants. Ils n'avaient pas encore atteint le fond de la fosse, que les lions les saisirent et brisèrent tous leurs os. (Daniel 6, 25)

  • Par moi est publié l'ordre que dans toute l'étendue de mon royaume on craigne et on tremble devant le Dieu de Daniel ; car il est le Dieu vivant, qui subsiste éternellement ; son royaume ne sera jamais détruit et sa domination n'aura pas de fin, (Daniel 6, 27)

  • Il délivre et il sauve, il fait des signes et des prodiges au ciel et sur la terre ; c'est lui qui a délivré Daniel de la griffe des lions. " (Daniel 6, 28)

  • Et ce Daniel prospéra sous le règne de Darius et sous le règne de Cyrus le Perse. (Daniel 6, 29)

  • La première année du règne de Balta-sar, roi de Babylone, Daniel, étant sur sa couche, vit un songe et des visions en son esprit. Il écrivit ensuite le songe et raconta la substance des faits. (Daniel 7, 1)

  • Daniel prit la parole et dit: " je voyais dans ma vision pendant la nuit, et voici que les quatre vents du ciel fondaient sur la grande mer, (Daniel 7, 2)

  • Pour moi, Daniel, mon esprit fut troublé au dedans de moi, et les visions de ma tête m'effrayèrent. (Daniel 7, 15)

  • Voilà la fin du discours. Moi, Daniel, mes pensées m'effrayèrent beaucoup, je changeai de couleur ; mais je conservai la chose dans mon coeur. (Daniel 7, 28)

  • La troisième année du règne du roi Baltasar, une vision m'apparut, à moi Daniel, après celle qui m'était apparue auparavant. (Daniel 8, 1)

  • Tandis que moi, Daniel, je voyais la vision et que j'en cherchais l'intelligence, voici que se tenait devant moi comme une figure d'homme. (Daniel 8, 15)

  • Et moi, Daniel, je tombai en défaillance et fus malade pendant plusieurs jours; puis je me levai et m'occupai des affaires du roi. J'étais stupéfait de ce que j'avais vu, et personne ne le comprenait. (Daniel 8, 27)

  • la première année de son règne, moi, Daniel, je portai non attention, en lisant les livres, sur le nombre des années au sujet desquelles la parole de Yahweh avait été adressée au prophète Jérémie, et qui devaient s'accomplir sur les ruines de Jérusalem, soixante-dix ans. (Daniel 9, 2)


“Quem te agita e te atormenta é o demônio.Quem te consola é Deus”! São Padre Pio de Pietrelcina