Löydetty 9 Tulokset: Révoquerai

  • Voici, j'ai reçu ordre de bénir; il a béni: je ne révoquerai point. (Nombres 23, 20)

  • Ainsi parle Yahweh : A cause de trois crimes de Damas, et à cause de quatre, - je ne le révoquerai point. Parce qu'ils ont broyé Galaad avec des traîneaux de fer, (Amos 1, 3)

  • Ainsi parle Yahweh : A cause de trois crimes de Gaza, et à cause de quatre, - je ne le révoquerai point, Parce qu'ils ont déporté des convois entiers de captifs, pour les livrer à Edom, (Amos 1, 6)

  • Ainsi parle Yahweh: A cause de trois crimes de Tyr, et à cause de quatre, - je ne le révoquerai point. Parce qu'ils ont livré des convois entiers de captifs à Edom, et ne se sont pas souvenus de l'alliance fraternelle, (Amos 1, 9)

  • Ainsi parle Yahweh: A cause de trois crimes d'Edom, et à cause de quatre, - je ne le révoquerai point. Parce qu'il a poursuivi son frère avec le glaive, et qu'il a étouffé sa compassion, et parce que sa colère déchire à jamais, et qu'il garde jusqu'à la fin sa rancune, (Amos 1, 11)

  • Ainsi parle Yahweh : A cause de trois crimes des enfants d'Ammon, et à cause de quatre, - je ne le révoquerai point. Parce qu'ils ont fendu le ventre des femmes enceintes de Galaad, afin d'élargir leur frontière, (Amos 1, 13)

  • Ainsi parle Yahweh: A cause de trois crimes de Moab, et à cause de quatre, - je ne le révoquerai point. Parce qu'il à brûlé les os du roi d'Edom jusqu'à les calciner, (Amos 2, 1)

  • Ainsi parle Yahweh : A cause de trois crimes de Juda, et à cause de quatre,-je ne le révoquerai point. Parce qu'ils ont rejeté la loi de Yahweh, et qu'ils n'ont pas gardé ses ordonnances, et que leurs idoles de mensonge les ont égarés, celles que leurs pères avaient suivies, (Amos 2, 4)

  • Ainsi parle Yahweh : A cause de trois crimes d'Israël, et à cause de quatre, - je ne le révoquerai point. Parce qu'ils vendent le juste à prix d'argent, et l'indigent à cause d'une paire de sandales ; (Amos 2, 6)


“Há alegrias tão sublimes e dores tão profundas que não se consegue exprimir com palavras. O silêncio é o último recurso da alma, quando ela está inefavelmente feliz ou extremamente oprimida!” São Padre Pio de Pietrelcina