Löydetty 52 Tulokset: Affligé

  • Moïse, étant retourné vers le Seigneur, lui dit: Seigneur, pourquoi avez-Vous affligé ce peuple? pourquoi m'avez-Vous envoyé? (Exode 5, 22)

  • Tout homme qui ne se sera point affligé en ce jour-là périra du milieu de son peuple. (Lévitique 23, 29)

  • et il dit au Seigneur: Pourquoi avez-Vous affligé Votre serviteur? Pourquoi ne trouvai-je point grâce devant vous? et pourquoi m'avez-Vous chargé du poids de tout ce peuple? (Nombres 11, 11)

  • Il vous a affligé de la faim, et Il vous a donné pour nourriture la manne qui était inconnue à vous et à vos pères, pour vous faire voir que l'homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. (Deutéronome 8, 3)

  • Il fera retomber sur vous toutes ces plaies dont Il a affligé l'Egypte, et dont vous avez été effrayés; et elles s'attacheront inséparablement à vous. (Deutéronome 28, 60)

  • La postérité qui viendra après nous, les enfants qui naîtront dans la suite d'âge en âge, et les étrangers qui seront venus de loin, voyant les plaies de ce pays et les langueurs dont le Seigneur l'aura affligé, (Deutéronome 29, 22)

  • Elcana, son mari, lui dit donc: Anne, pourquoi pleurez-vous? Pourquoi ne mangez-vous pas et pourquoi votre coeur s'afflige-t-il? Ne suis-je pas pour vous plus que ne vous seraient dix enfants? (1 Samuel 1, 8)

  • Et il se lia de nouveau à David par serment. Mais David lui dit: Ton père sait très bien que j'ai trouvé grâce à tes yeux; c'est pourquoi il aura dit en lui-même: Il ne faut pas que Jonathas sache cela, de crainte qu'il ne s'en afflige; car je jure par le Seigneur, et par ta vie, qu'il n'a, pour ainsi dire, qu'un point entre ma vie et ma mort. (1 Samuel 20, 3)

  • et il se leva de table dans une violente colère, et ne mangea point ce second jour de la fête; car il était affligé à cause de David, parce que son père l'avait outragé. (1 Samuel 20, 34)

  • David fut affligé de ce que le Seigneur avait frappé Oza; et ce lieu fut appelé: la Plaie d'Oza, nom qu'il garde encore aujourd'hui. (2 Samuel 6, 8)

  • Absalom, son frère, lui dit : Est-ce que ton frère Amnon a abusé de toi? Maintenant, ma soeur, tais-toi, car c'est ton frère; et n'afflige pas ton coeur pour cela. Thamar demeura donc dans la maison d'Absalom, son frère, désolée. (2 Samuel 13, 20)

  • et ce jour-là la victoire fut changée en deuil pour toute l'armée, parce que tout le peuple sut que le roi était affligé de la mort d'Absalom. (2 Samuel 19, 2)


“A caridade é o metro com o qual o Senhor nos julgará.” São Padre Pio de Pietrelcina