Trouvé 256 Résultats pour: filles

  • et Lia dit : " Pour mon bonheur ! car les filles me diront bienheu­reuse. " Et elle !e nomma Aser. (Genèse 30, 13)

  • Laban dit à Jacob : " Qu'as-tu fait? tu as abusé mon esprit et tu as emmené mes filles comme des captives prises par l'épée? (Genèse 31, 26)

  • Tu ne m'as pas laissé em­brasser mes fils et mes filles ! Vraiment tu as agi en insensé. (Genèse 31, 28)

  • Jacob répondit et dit à Laban : " C'est que j'avais de la crainte, en me disant que peut-être tu m'enlèverais tes filles. (Genèse 31, 31)

  • Voilà vingt ans que je suis dans ta maison ; je t'ai servi quatorze ans pour tes deux filles et six ans pour ton bétail, et tu as changé mon salaire dix fois. (Genèse 31, 41)

  • Laban répondit et dit à Jacob. " Ces filles sont mes filles, ces enfants mes enfants, ces troupeaux mes troupeaux, et tout ce que tu vois est â moi. Que ferais-je aujourd'hui à rues filles, à elles et aux fils qu'elles ont enfantés? (Genèse 31, 43)

  • Si tu maltraites mes filles et si tu prends d'au­tres femmes à côté de mes filles, ce n'est pas un homme qui sera avec nous ; mais, prends-y garde, c'est Dieu qui sera témoin entre moi et toi. " (Genèse 31, 50)

  • Laban se leva de bon matin ; il baisa ses fils et ses filles et les bénit ; puis il partit, pour retourner dans sa maison. (Genèse 32, 1)

  • Dina, la fille que Lia avait enfantée à Jacob, sortit pour voir les filles du pays. (Genèse 34, 1)

  • Alliez-vous avec nous; vous nous donnerez vos filles, et vous prendrez pour vous les nôtres. (Genèse 34, 9)

  • Ainsi nous vous donnerons nos filles, et nous prendrons pour nous les vôtres; nous habiterons avec vous et nous for­merons un seul peuple. (Genèse 34, 16)

  • " Ces gens-là sont des hom­mes pacifiques au milieu de nous; qu'ils s'établissent dans le pays et qu'ils y tra­fiquent ; voici que le pays, à droite et à gauche, est assez vaste pour eux. Nous prendrons leurs filles pour femmes, et nous leur donnerons nos filles. (Genèse 34, 21)


“Não se fixe voluntariamente naquilo que o inimigo da alma lhe apresenta.” São Padre Pio de Pietrelcina