Talált 1492 Eredmények: mer

  • De ce nombre son Hyménée et Alexandre, que j`ai livrés à Satan, afin qu`ils apprennent à ne pas blasphémer. (1 Timothée 1, 20)

  • Elle sera néanmoins sauvée en devenant mère, si elle persévère avec modestie dans la foi, dans la charité, et dans la sainteté. (1 Timothée 2, 15)

  • les femmes âgées comme des mères, celles qui sont jeunes comme des soeurs, en toute pureté. (1 Timothée 5, 2)

  • Car l`Écriture dit: Tu n`emmuselleras point le boeuf quand il foule le grain. Et l`ouvrier mérite son salaire. (1 Timothée 5, 18)

  • gardant le souvenir de la foi sincère qui est en toi, qui habita d`abord dans ton aïeule Loïs et dans ta mère Eunice, et qui, j`en suis persuadé, habite aussi en toi. (2 Timothée 1, 5)

  • C`est pourquoi je t`exhorte à ranimer le don de Dieu que tu as reçu par l`imposition de mes mains. (2 Timothée 1, 6)

  • auxquels il faut fermer la bouche. Ils bouleversent des familles entières, enseignant pour un gain honteux ce qu`on ne doit pas enseigner. (Tite 1, 11)

  • dans le but d`apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants, (Tite 2, 4)

  • qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n`a ni commencement de jours ni fin de vie, -mais qui est rendu semblable au Fils de Dieu, -ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité. (Hébreux 7, 3)

  • C`est pourquoi d`un seul homme, déjà usé de corps, naquit une postérité nombreuse comme les étoiles du ciel, comme le sable qui est sur le bord de la mer et qu`on ne peut compter. (Hébreux 11, 12)

  • C`est par la foi qu`ils traversèrent la mer Rouge comme un lieu sec, tandis que les Égyptiens qui en firent la tentative furent engloutis. (Hébreux 11, 29)

  • qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions, (Hébreux 11, 33)


Como distinguir uma tentação de um pecado e como estar certo de que não se pecou? – perguntou um penitente. Padre Pio sorriu e respondeu: “Como se distingue um burro de um homem? O burro tem de ser conduzido; o homem conduz a si mesmo!” São Padre Pio de Pietrelcina