Talált 739 Eredmények: femme

  • Son serviteur lui répondit: "La femme ne voudra peut-être pas me suivre jusqu'ici, dans ce pays. Devrai-je alors reconduire ton fils au pays que tu as quitté?" (Genèse 24, 5)

  • Yahvé, le Dieu du ciel, qui m'a pris dans la maison de mon père, dans mon pays natal, qui m'a parlé et m'a juré de donner ce pays à ma descendance, lui- même enverra son ange devant toi pour que tu trouves là-bas une femme pour mon fils. (Genèse 24, 7)

  • Si la femme ne veut pas te suivre, tu seras quitte du serment que tu me prêtes aujourd'hui, mais en aucun cas tu ne reconduiras mon fils là-bas." (Genèse 24, 8)

  • Et Sara, la femme de mon maître, alors qu'elle était déjà vieille, a donné un fils à mon maître et celui-ci lui donne tout ce qui lui appartient. (Genèse 24, 36)

  • Or mon maître m'a fait prêter ce serment: Tu ne prendras pas comme femme pour mon fils une fille de ces Cananéens au milieu desquels j'habite, (Genèse 24, 37)

  • mais tu iras dans la maison de mon père, dans ma parenté, et là tu trouveras une femme pour mon fils. (Genèse 24, 38)

  • J'ai dit alors à mon maître: La femme ne voudra peut-être pas me suivre. (Genèse 24, 39)

  • Mais il m'a répondu: Yahvé, celui que j'ai servi, enverra son ange avec toi et fera réussir ton voyage. Tu prendras pour mon fils une femme dans ma parenté, dans la maison de mon père. (Genèse 24, 40)

  • Dès le moment où tu seras arrivé dans ma famille, tu seras quitte de ton engagement. Et même si l'on te refuse cette femme, tu seras quitte de ton serment. (Genèse 24, 41)

  • Et si la jeune fille me répond: Bois, et je donnerai aussi à boire à tes chameaux, fais que cette jeune fille soit la femme que Yahvé a destinée au fils de mon maître. (Genèse 24, 44)

  • Voici Rébecca si tu la veux, prends-la et va. Qu'elle soit la femme du fils de ton maître, comme Yahvé l'a décidé." (Genèse 24, 51)

  • après quoi Isaac fit entrer Rébecca dans la tente qui avait appartenu à Sara sa mère. Il la prit, elle devint sa femme et il l'aima. Isaac se consola ainsi de la mort de sa mère. (Genèse 24, 67)


“No tumulto das paixões terrenas e das adversidades, surge a grande esperança da misericórdia inexorável de Deus. Corramos confiantes ao tribunal da penitência onde Ele, com ansiedade paterna, espera-nos a todo instante.” São Padre Pio de Pietrelcina