Talált 1015 Eredmények: Père

  • et tu le porteras à ton père, et il en mangera, afin qu'il te bénisse avant de mourir." (Genèse 27, 10)

  • Peut-être que mon père me touchera, et je passerai à ses yeux pour m'être joué de lui, et j'attirerai sur moi une malédiction au lieu d'une bénédiction. " (Genèse 27, 12)

  • Jacob alla les prendre et les apporta à sa mère, qui en fit un bon plat, selon le goût de son père. (Genèse 27, 14)

  • Il vint vers son père et dit: Mon père ! ' - " Me voici, dit Isaac ; qui es-tu, mon fils? " (Genèse 27, 18)

  • Jacob répondit à son père: « Je suis Esaü, ton premier-né ; j'ai fait ce que tu m'as dit. Lève-toi, je te prie, assieds-toi et mange de ma chasse, afin que ton âme me bénisse. " (Genèse 27, 19)

  • Jacob s'étant approché d'Isaac, son père, celui-­ci le toucha et dit : " La voix est la voix de Jacob, mais les mains sont les mains d'Esaü. " (Genèse 27, 22)

  • Alors Isaac, son père, lui dit : " Appro­che-toi donc et baise-moi, mon fils. " (Genèse 27, 26)

  • Isaac avait achevé de bénir Jacob, et Jacob venait de quitter Isaac, son père, lorsqu'Esaü, son frère, revint de la chasse. (Genèse 27, 30)

  • Il prépara, lui aussi, un bon plat, et l'apporta à son père; et il dit à son père : " Que mon père se lève et mange de la chasse de son fils, afin que ton âme me bénisse. " (Genèse 27, 31)

  • Isaac, son père, lui dit : " Qui es-tu? " Il répondit : " Je suis ton fils, ton pre­mier-né, Esaü. " (Genèse 27, 32)

  • Lorsqu'Esaü eut entendu les paroles de son père, il jeta un grand cri, une plainte très amère, et il dit à son père: (Genèse 27, 34)

  • " Bénis-moi, moi aussi, mon père. " Isaac dit : " Ton frère est venu avec ruse, et il a pris ta bénédiction. " (Genèse 27, 35)


“Pobres e desafortunadas as almas que se envolvem no turbilhão de preocupações deste mundo. Quanto mais amam o mundo, mais suas paixões crescem, mais queimam de desejos, mais se tornam incapazes de atingir seus objetivos. E vêm, então, as inquietações, as impaciências e terríveis sofrimentos profundos, pois seus corações não palpitam com a caridade e o amor. Rezemos por essas almas desafortunadas e miseráveis, para que Jesus, em Sua infinita misericórdia, possa perdoá-las e conduzi-las a Ele.” São Padre Pio de Pietrelcina