Fondare 2481 Risultati per: vie

  • Ceux que Jacob avait envoyés revinrent lui dire: Nous sommes allés vers votre frère Esaü, et le voici qui vient lui-même en grande hâte au-devant de vous avec quatre cents hommes. (Genèse 32, 6)

  • En disant: Si Esaü vient attaquer une des troupes, l'autre qui restera sera sauvée. (Genèse 32, 8)

  • Vous lui répondrez: Elles sont à Jacob, votre serviteur qui les envoie pour présent à mon seigneur Esaü, et il vient lui-même après nous. (Genèse 32, 18)

  • Et vous ajouterez: Jacob, votre serviteur, vient aussi lui-même après nous. Car Jacob disait: Je l'apaiserai par les présents qui vont devant moi; et ensuite, quand je le verrai, peut-être me regardera-t-il favorablement. (Genèse 32, 20)

  • Et ayant grande peine à enfanter, elle se trouva en péril de sa vie. La sage-femme lui dit: Ne craignez point, car vous aurez encore ce fils. (Genèse 35, 17)

  • Et ses forces étant épuisées par son grand âge, il mourut. Ayant donc achevé sa carrière dans une extrême vieillesse, il fut réuni à son peuple, et ses enfants Esaü et Jacob l'ensevelirent. (Genèse 35, 29)

  • Israël aimait Joseph plus que tous ses autres enfants, parce qu'il l'avait eu étant déjà vieux; et il lui avait faire une robe de plusieurs couleurs. (Genèse 37, 3)

  • Ses frères lui répondirent: Est-ce que tu seras notre roi, et serons-nous soumis à ta puissance? Ces songes et ses entretiens allumèrent donc encore davantage l'envie et la haine qu'ils avaient contre lui. (Genèse 37, 8)

  • Ainsi ses frères étaient transportés d'envie contre lui; mais son père considérait tout cela en silence. (Genèse 37, 11)

  • Et Israël dit à Joseph: Tes frères font paître nos brebis dans le pays de Sichem; viens, et je t'enverrai vers eux. (Genèse 37, 13)

  • Et ils se disaient l'un à l'autre: Voici notre songeur qui vient. (Genèse 37, 19)

  • Allons, tuons-le et jetons-le dans une vieille citerne; nous dirons qu'une bête sauvage l'a dévoré, et après cela on verra à quoi ses songes lui auront servi. (Genèse 37, 20)


“O Senhor nos dá tantas graças e nós pensamos que tocamos o céu com um dedo. Não sabemos, no entanto, que para crescer precisamos de pão duro, das cruzes, das humilhações, das provações e das contradições.” São Padre Pio de Pietrelcina