Found 98 Results for: Lettre

  • On devait remettre une copie de cette lettre dans chaque province pour qu'elle ait force de loi, et la faire connaître à tous les peuples pour qu'ils soient prêts ce jour-là. (Esther 3, 14)

  • Ecrivez donc vous-mêmes au sujet des Juifs, au nom du roi, comme vous le jugerez bon, et signez avec l'anneau royal, car une lettre écrite au nom du roi et signée avec l'anneau royal, ne peut être annulée." (Esther 8, 8)

  • Une copie de cette lettre devait être donnée dans chaque province et portée à la connaissance de tous les peuples; au jour dit les Juifs se tiendraient prêts pour se venger de leurs ennemis. (Esther 8, 13)

  • A cause du mot Pour, on appelle ces jours, les Pourim. C'est pourquoi à la suite de la lettre du roi, de ce qu'ils avaient vu et de ce qui leur était arrivé, (Esther 9, 26)

  • La reine Esther , fille d'Abihayil, et le Juif Mardochée, apportèrent l'appui de leur autorité à cette seconde lettre concernant les Pourim. (Esther 9, 29)

  • Pour cela, de génération en génération et pour toujours, le peuple d'Israël passera ces deux jours, le quatorzième et le quinzième du mois d'Adar, en assemblées joyeuses et en réjouissances devant Dieu. La quatrième année du règne de Ptolémée et de Cléopâtre, Dosithée se présenta comme prêtre et Lévite avec son fils Ptolémée; il apportait la présente lettre concernant les Pourim. Il affirma qu'elle était authentique et qu'elle avait été traduite par Lysimaque, fils de Ptolémée, un homme de la communauté de Jérusalem. (Esther 10, 13)

  • Voici le texte de cette lettre: "Le grand roi Assuérus salue les gouverneurs des cent vingt-sept provinces qui s'étendent de l'Inde à l'Ethiopie, les fonctionnaires des provinces et tous ses fidèles sujets! (Esther 16, 1)

  • Vous publierez ouvertement en tous lieux la copie de cette lettre, après quoi vous laisserez les Juifs pratiquer leurs coutumes. (Esther 16, 19)

  • Voici donc la copie de la lettre qu'ils écrivirent sur des tablettes de bronze et qu'ils envoyèrent à Jérusalem comme document de paix et d'alliance avec les Juifs: (1 Maccabées 8, 22)

  • Il lui écrivit donc une lettre ainsi rédigée: (1 Maccabées 10, 17)

  • Après avoir reçu cette lettre, Jonathan ordonna tout d'abord de poursuivre le siège. Puis il choisit quelques compagnons, des anciens d'Israël et des prêtres, et il n'eut pas peur d'affronter personnellement le danger. (1 Maccabées 11, 23)

  • Le roi accepta et fit rédiger une lettre en ces termes: (1 Maccabées 11, 29)


“Nas tribulações é necessário ter fé em Deus.” São Padre Pio de Pietrelcina