Found 860 Results for: Ville

  • Puis il donna à ce lieu le nom de Béthel (c'est-à-dire: Maison de Dieu), car auparavant le nom de la ville était Louz. (Genèse 28, 19)

  • Lorsque Jacob arriva près de la ville de Sichem, au pays de Canaan, à son retour de Paddân-Aram, il campa en face de la ville. (Genèse 33, 18)

  • Hamor et son fils Sichem vinrent donc à la porte de la ville et s'adressèrent ainsi aux hommes de leur ville: (Genèse 34, 20)

  • Tous ceux qui passaient par la porte de la ville écoutèrent Hamor et son fils Sichem. Tous les mâles furent donc circoncis, tous ceux qui passaient par la porte de la ville. (Genèse 34, 24)

  • Or le troisième jour, comme ils étaient souffrants, deux des fils de Jacob, Siméon et Lévi, frères de Dinah, prirent leur épée, entrèrent sans aucun risque dans la ville et tuèrent tous les mâles. (Genèse 34, 25)

  • Les fils de Jacob dépouillèrent les morts et pillèrent la ville parce qu'on avait souillé leur soeur. (Genèse 34, 27)

  • Ils prirent leur petit bétail, leur gros bétail, leurs ânes, tout ce qui était dans la ville et tout ce qui était dans les champs. (Genèse 34, 28)

  • En Edom régna Béla fils de Béor, sa ville était Dinhaba. (Genèse 36, 32)

  • Ils venaient tout juste de sortir de la ville, ils n'étaient donc pas très loin, lorsque Joseph dit à son intendant: "Lance-toi à la poursuite de ces hommes et, lorsque tu les auras rejoints, tu leur diras: Pourquoi avez-vous rendu le mal pour le bien? (Genèse 44, 4)

  • Tous alors déchirèrent leurs vêtements et, après avoir chargé leurs sacs sur leurs ânes, ils retournèrent vers la ville. (Genèse 44, 13)

  • Moïse répondit: "Aussitôt sorti de la ville, je tendrai les mains vers Yahvé: les tonnerres s'arrêteront, et il n'y aura plus de grêle. Ainsi tu sauras que la terre est à Yahvé. (Exode 9, 29)

  • Aussitôt sorti de chez le Pharaon et hors de la ville, Moïse tendit les mains vers Yahvé: les tonnerres et la grêle s'arrêtèrent, et la pluie cessa de tomber sur la terre. (Exode 9, 33)


“Subamos sem nos cansarmos, sob a celeste vista do Salvador. Distanciemo-nos das afeições terrenas. Despojemo-nos do homem velho e vistamo-nos do homem novo. Aspiremos à felicidade que nos está reservada.” São Padre Pio de Pietrelcina