Löydetty 342 Tulokset: Aaron

  • Alors la colère de Yahweh s'enflamma contre Moïse, et il dit: "N'y a-t-il pas Aaron, ton frère, le Lévite? Je sais qu'il parlera facilement, lui. Et même, voici qu'il vient à ta rencontre et, en te voyant, il se réjouira dans son coeur. (Exode 4, 14)

  • Yahweh dit à Aaron: "Va au-devant de Moïse dans le désert." Aaron partit et, ayant rencontré Moïse à la montagne de Dieu, il le baisa. (Exode 4, 27)

  • Moïse fit connaître à Aaron toutes les paroles avec lesquelles Yahweh l'avait envoyé, et tous les signes qu?il lui avait ordonné de faire. (Exode 4, 28)

  • Moïse et Aaron poursuivirent leur chemin, et ils rassemblèrent tous les anciens des enfants d'Israël. (Exode 4, 29)

  • Aaron rapporta toutes les paroles que Yahweh avait dites à Moïse, et il fit les signes sous les yeux du peuple. (Exode 4, 30)

  • Ensuite Moïse et Aaron se rendirent auprès de Pharaon et lui dirent: "Ainsi parle Yahweh, le Dieu d'Israël: Laisse aller mon peuple, pour qu'il célèbre une fête en mon honneur dans le désert." (Exode 5, 1)

  • Mais le roi d'Egypte leur dit: "Pourquoi, Moïse et Aaron, détournez- vous le peuple de son ouvrage? Allez à vos corvées!" (Exode 5, 4)

  • Ayant trouvé Moïse et Aaron, qui se tenaient là pour les attendre à leur sortie de chez Pharaon, (Exode 5, 20)

  • Yahweh parla à Moïse et à Aaron, et leur donna des ordres au sujet des enfants d'Israël et au sujet de Pharaon, roi d'Egypte, pour faire sortir les enfants d'Israël du pays d'Egypte. (Exode 6, 13)

  • Amram prit pour femme Jochabed, sa tante, qui lui enfanta Aaron et Moïse. Les années de la vie d'Amram furent de cent trente-sept ans. (Exode 6, 20)

  • Aaron prit pour femme Elisabeth, fille d'Aminadab, soeur de Naasson; et elle lui enfanta Nadab, Abiu, Eléazar et Ithamar. (Exode 6, 23)

  • Eléazar, fils d'Aaron, prit pour femme une des filles de Phuthiel, qui lui enfanta Phinées. Tels sont les chefs des maisons des Lévites, selon leurs familles. (Exode 6, 25)


“Para que se preocupar com o caminho pelo qual Jesus quer que você chegue à pátria celeste – pelo deserto ou pelo campo – quando tanto por um como por outro se chegará da mesma forma à beatitude eterna?” São Padre Pio de Pietrelcina