Löydetty 972 Tulokset: ville

  • Et ayant connu sa femme, elle conçut et enfanta Hénoch. Et il bâtit une ville qu'il appela Hénoch, du nom de son fils. (Genèse 4, 17)

  • De ce même pays il alla en Assyrie, et il bâtit Ninive et les rues de cette ville, et Chalé. (Genèse 10, 11)

  • Il bâtit aussi la grande ville de Résen, entre Ninive et Chalé. (Genèse 10, 12)

  • Ils s'entre-dirent encore: Venez, faisons-nous une ville et une tour dont le sommet touche le ciel; et rendons notre nom célèbre avant que nous nous dispersions en toute la terre. (Genèse 11, 4)

  • Or le Seigneur descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les enfants d'Adam; (Genèse 11, 5)

  • C'est en cette manière que le Seigneur les dispersa de ce lieu dans tous les pays du monde, et qu'ils cessèrent de bâtir la ville. (Genèse 11, 8)

  • C'est aussi pour cette raison que cette ville fut appelée Babel, parce que c'est là que fut confondu le langage de toute la terre. Et le Seigneur les dispersa ensuite dans toutes les régions. (Genèse 11, 9)

  • S'il y a cinquante justes dans cette ville, périront-ils avec tous les autres? Et ne pardonnerez-Vous pas plutôt à la ville à cause de cinquante justes, s'il s'y en trouvait autant? (Genèse 18, 24)

  • Le Seigneur lui répondit: Si Je trouve dans Sodome cinquante justes, Je pardonnerai à cause d'eux à toute la ville. (Genèse 18, 26)

  • S'il s'en fallait cinq qu'il y eût cinquante justes, perdriez-Vous toute la ville, parce qu'il n'y en aurait que quarante-cinq? Le Seigneur lui dit: Je ne perdrai point la ville, s'il s'y trouve quarante-cinq justes. (Genèse 18, 28)

  • Abraham Lui dit encore: Mais s'il y avait quarante justes, que ferez-Vous? Je ne détruirai point la ville, si J'y trouve quarante justes. (Genèse 18, 29)

  • Je vous prie, Seigneur, dit Abraham, de ne pas trouver mauvais si je parle encore. Si Vous trouvez dans cette ville trente justes, que ferez-Vous? Si J'y en trouve trente, dit le Seigneur, Je ne la perdrai point. (Genèse 18, 30)


“O Senhor se comunica conosco à medida que nos libertamos do nosso apego aos sentidos, que sacrificamos nossa vontade própria e que edificamos nossa vida na humildade.” São Padre Pio de Pietrelcina