1. Alors Job répondit en ces termes:

2. De qui es-tu l'auxiliaire? Est-ce du faible? et soutiens-tu le bras d'un être dénué de force?

3. A qui donnes-tu un conseil? Est-ce à celui qui n'a pas de sagesse? Vraiment tu as manifesté une immense prudence.

4. Qui veux-tu instruire? N'est-ce pas Celui qui a créé le souffle de la vie?

5. Les géants mêmes et ceux qui habitent avec eux gémissent sous les eaux.

6. Le séjour des morts est à nu devant Lui, et l'abîme sans aucun voile.

7. Il étend le septentrion sur le vide, et suspend la terre sur le néant.

8. Il lie les eaux dans Ses nuées, afin qu'elles ne fondent pas sur la terre toutes ensemble.

9. Il couvre la face de Son trône, et Il répand sur lui Sa nuée.

10. Il a entouré les eaux d'une limite, jusqu'aux confins de la lumière et des ténèbres.

11. Les colonnes du ciel tremblent, et s'effrayent à Son moindre signe.

12. Sa puissance a rassemblé les mers en un instant, et Sa sagesse en a dompté l'orgueil.

13. Son esprit a orné les cieux, et l'adresse de Sa main a fait paraître le serpent plein de replis.

14. Ce n'est là qu'une partie de Ses oeuvres; et si nous n'avons entendu qu'un léger murmure de Sa voix, qui pourra soutenir le tonnerre de Sa grandeur?





“Pobres e desafortunadas as almas que se envolvem no turbilhão de preocupações deste mundo. Quanto mais amam o mundo, mais suas paixões crescem, mais queimam de desejos, mais se tornam incapazes de atingir seus objetivos. E vêm, então, as inquietações, as impaciências e terríveis sofrimentos profundos, pois seus corações não palpitam com a caridade e o amor. Rezemos por essas almas desafortunadas e miseráveis, para que Jesus, em Sua infinita misericórdia, possa perdoá-las e conduzi-las a Ele.” São Padre Pio de Pietrelcina