pronađen 6873 Rezultati za: ren

  • D'un fil à une courroie de sandale, je ne prendrai quoi que ce soit qui t'appartienne ! afin que tu ne dises pas : j'ai enrichi Abram. (Genèse 14, 23)

  • Rien pour moi! Ce qu'ont mangé les jeunes gens et la part des hommes qui sont venus avec moi, Aner, Eschol et Mambré, eux, ils prendront leur part. " (Genèse 14, 24)

  • Et Yahweh lui dit : " Prends une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourte­relle et un jeune pigeon. " (Genèse 15, 9)

  • Les oiseaux de proie s'abattirent sur les cadavres, et Abram les chassa. (Genèse 15, 11)

  • Comme le soleil se couchait, un pro­fond sommeil tomba sur Abram ; une terreur, une obscurité profonde tombèrent sur lui. (Genèse 15, 12)

  • Saraï dit à Abram : "Voici que Yahweh m'a rendue stérile ; viens, je te prie, vers ma servante ; peut-être aurai-je d'elle des fils. " (Genèse 16, 2)

  • Quant à Ismaël, je t'ai entendu. Voici, je l'ai béni, je le rendrai fécond et je le multiplierai ex­trêmement ; il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation. (Genèse 17, 20)

  • ceux qui étaient nés chez lui et ceux qui avaient été acquis des étrangers à prix d'argent, furent circoncis avec lui. (Genèse 17, 27)

  • Reposez-vous sous cet arbre ; je vais prendre un morceau de pain, vous fortifie­rez votre coeur et vous continuerez votre chemin ; car c'est pour cela que vous avez passé devant votre serviteur. " Ils répon­dirent : " Fais comme tu l'as dit ." (Genèse 18, 5)

  • Il prit aussi du beurre et: du lait, avec le veau qu'on avait apprêté, et il les mit devant eux ; lui se tenait debout près d'eux sous l'arbre. Et ils mangèrent. (Genèse 18, 8)

  • Alors ils lui dirent : " Où est Sara, ta femme? " Il répondit : " Elle est là; dans la tente. " (Genèse 18, 9)

  • Ces hommes se levèrent pour partir et se tournèrent du côté de Sodome ; Abra­ham allait avec eux pour les accompa­gner. (Genèse 18, 16)


“Não se desencoraje, pois, se na alma existe o contínuo esforço de melhorar, no final o Senhor a premia fazendo nela florir, de repente, todas as virtudes como num jardim florido.” São Padre Pio de Pietrelcina