Talált 739 Eredmények: femme

  • Ne mets sur la liste des veuves que celle qui a passé soixante ans, qui a été la femme d'un seul homme (1 Timothée 5, 9)

  • Il te faut des gens irréprochables, hommes d'une seule femme. Il faut que leurs enfants aient la foi et qu'on ne puisse pas dire qu'ils se conduisent mal et n'obéissent pas. (Tite 1, 6)

  • Ils ne peuvent regarder une femme sans la désirer; ils n'arrêtent pas de pécher et de séduire les caractères faibles; ce sont des maudits exercés à la convoitise. (2 Pierre 2, 14)

  • Mais je te reproche de tolérer ta Jézabel, cette femme soi-disant prophète qui enseigne mes serviteurs et les fait s'égarer, après quoi ils se prostituent et mangent les viandes consacrées aux idoles. (Apocalypse 2, 20)

  • On a vu ensuite dans le ciel un signe impressionnant, une femme revêtue du soleil, avec la lune sous ses pieds et sur sa tête une couronne de douze étoiles. (Apocalypse 12, 1)

  • La femme est enceinte, et elle crie de douleur car elle est près d'accoucher. (Apocalypse 12, 2)

  • sa queue balayait un tiers des étoiles du ciel et les précipitait sur la terre. Le dragon s'est posté devant la femme qui allait accoucher de façon à dévorer son enfant sitôt qu'elle aurait accouché. (Apocalypse 12, 4)

  • Quant à la femme, elle a fui au désert; Dieu lui a préparé là un endroit où on la nourrira durant mille deux cent soixante jours. (Apocalypse 12, 6)

  • Quand il s'est vu précipité sur terre, le dragon a poursuivi la femme qui avait mis au monde l'enfant mâle. (Apocalypse 12, 13)

  • Mais on a donné à la femme les deux ailes du grand aigle pour qu'elle vole jusqu'à son endroit au désert. Là elle sera nourrie loin du serpent durant une période, deux périodes et une demi-période. (Apocalypse 12, 14)

  • Le serpent a fait jaillir l'eau de sa bouche derrière la femme. C'était un vrai fleuve où elle allait se noyer. (Apocalypse 12, 15)

  • Mais la terre est venue au secours de la femme. La terre a ouvert sa bouche, avalant le fleuve que le dragon faisait sortir de sa bouche. (Apocalypse 12, 16)


O maldito “eu” o mantém apegado à Terra e o impede de voar para Jesus. São Padre Pio de Pietrelcina