Fondare 35 Risultati per: Urie

  • David fit demander qui était cette femme, et on lui dit: N`est-ce pas Bath Schéba, fille d`Éliam, femme d`Urie, le Héthien? (2 Samuel 11, 3)

  • Alors David expédia cet ordre à Joab: Envoie-moi Urie, le Héthien. Et Joab envoya Urie à David. (2 Samuel 11, 6)

  • Urie se rendit auprès de David, qui l`interrogea sur l`état de Joab, sur l`état du peuple, et sur l`état de la guerre. (2 Samuel 11, 7)

  • Puis David dit à Urie: Descends dans ta maison, et lave tes pieds. Urie sortit de la maison royale, et il fut suivi d`un présent du roi. (2 Samuel 11, 8)

  • Mais Urie se coucha à la porte de la maison royale, avec tous les serviteurs de son maître, et il ne descendit point dans sa maison. (2 Samuel 11, 9)

  • On en informa David, et on lui dit: Urie n`est pas descendu dans sa maison. Et David dit à Urie: N`arrives-tu pas de voyage? Pourquoi n`es-tu pas descendu dans ta maison? (2 Samuel 11, 10)

  • Urie répondit à David: L`arche et Israël et Juda habitent sous des tentes, mon seigneur Joab et les serviteurs de mon seigneur campent en rase campagne, et moi j`entrerais dans ma maison pour manger et boire et pour coucher avec ma femme! Aussi vrai que tu es vivant et que ton âme est vivante, je ne ferai point cela. (2 Samuel 11, 11)

  • David dit à Urie: Reste ici encore aujourd`hui, et demain je te renverrai. Et Urie resta à Jérusalem ce jour-là et le lendemain. (2 Samuel 11, 12)

  • David l`invita à manger et à boire en sa présence, et il l`enivra; et le soir, Urie sortit pour se mettre sur sa couche, avec les serviteurs de son maître, mais il ne descendit point dans sa maison. (2 Samuel 11, 13)

  • Le lendemain matin, David écrivit une lettre à Joab, et l`envoya par la main d`Urie. (2 Samuel 11, 14)

  • Il écrivit dans cette lettre: Placez Urie au plus fort du combat, et retirez-vous de lui, afin qu`il soit frappé et qu`il meure. (2 Samuel 11, 15)

  • Joab, en assiégeant la ville, plaça Urie à l`endroit qu`il savait défendu par de vaillants soldats. (2 Samuel 11, 16)


“Você teme um homem,um pobre instrumento nas mãos de Deus, mas não teme a justiça divina?” São Padre Pio de Pietrelcina