Znaleziono 229 Wyniki dla: l'ange

  • L'ange de Yahweh la trouva près d'une source d'eau dans le désert, près de la source qui est sur le chemin de Sur. (Genèse 16, 7)

  • L'ange de Yahweh lui dit : " Retourne vers ta maîtresse et humilie-toi sous sa main. " (Genèse 16, 9)

  • L'ange de Yahweh ajouta : " Je multiplierai extrêmement ta postérité ; on ne pourra la compter, tant elle sera nombreuse. " (Genèse 16, 10)

  • L'ange de Yahweh lui dit encore : " Voici que tu es enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom d'Ismaël, parce que Yahweh a en­tendu ton affliction. (Genèse 16, 11)

  • Elle s'assit donc vis-à-vis, éleva la voix et pleura. Dieu en­ tendit la voix de l'enfant, et l'ange de Dieu appela du ciel Agar, en disant " Qu'as-tu Agar? Ne crains point, car Dieu a entendu la voix de l'enfant, dans le lieu où il est. (Genèse 21, 17)

  • Et Abraham étendit la main et prit le couteau pour égorger son fils. Alors l'ange de Yahweh lui cria du ciel et dit : " Abraham ! Abraham ! " (Genèse 22, 11)

  • Il répondit : " Me voici ." Et l'ange dit " Ne porte pas la main sur l'enfant et ne lui fais rien ; (Genèse 22, 12)

  • L'ange de Yahweh appela du ciel Abraham une seconde fois, en disant : (Genèse 22, 15)

  • Yahweh, le Dieu du ciel, qui m'a pris de la maison de mon père et du pays de ma naissance, qui m'a parlé et qui m'a fait serment en di­sant : je donnerai ce pays à ta postérité, lui-même enverra son ange devant toi, et tu prendras de là une femme pour mon fils. (Genèse 24, 7)

  • Et il m'a répondu : Yahweh, devant qui je marche, enverra son ange avec toi et fera réussir ton voyage, et tu prendras pour mon fils une femme de ma parenté et de la maison de mon père. (Genèse 24, 40)

  • Et un ange de Dieu me dit en songe : Jacob ! Je répon­dis : Me voici. (Genèse 31, 11)

  • que l'ange qui m'a délivré de tout, mal, bénisse ces enfants ! Qu'ils soient appelés de mon nom et du nom de mes pères, Abraham et Isaac, et qu'ils multi­plient en abondance au milieu du pays ! " (Genèse 48, 16)


“Dirás tu o mais belo dos credos quando houver noite em redor de ti, na hora do sacrifício, na dor, no supremo esforço duma vontade inquebrantável para o bem. Este credo é como um relâmpago que rasga a escuridão de teu espírito e no seu brilho te eleva a Deus”. São Padre Pio de Pietrelcina