Fondare 5110 Risultati per: Yahvé

  • Voilà l'origine du ciel et de la terre lorsqu'ils furent créés. Le jour où Yahvé Dieu fit la terre et le ciel, (Genèse 2, 4)

  • il n'y avait sur la terre aucun arbuste des champs; aucune herbe des champs ne poussait encore, car Yahvé Dieu n'avait pas fait pleuvoir sur la terre et il n'y avait pas d'homme pour travailler le sol (Genèse 2, 5)

  • Alors Yahvé Dieu forma l'homme; il n'était que poussière du sol, mais Dieu souffla dans ses narines une haleine de vie, et l'homme fut un être animé, vivant. (Genèse 2, 7)

  • Yahvé Dieu planta un jardin en Eden, à l'Orient, et il y plaça l'homme qu'il avait formé. (Genèse 2, 8)

  • Yahvé Dieu fit pousser du sol toutes sortes d'arbres agréables à voir et bons à manger; l'arbre de vie était au milieu du jardin, avec l'arbre qui donne la connaissance du bien et du mal. (Genèse 2, 9)

  • Yahvé Dieu plaça l'homme dans le jardin d'Eden pour le cultiver et le garder. (Genèse 2, 15)

  • Puis Yahvé Dieu donna à l'homme un ordre, il lui dit: "Tu mangeras tant que tu voudras de tous les arbres du jardin, (Genèse 2, 16)

  • Yahvé Dieu dit: "Il n'est pas bon que l'homme soit seul, je veux lui faire une aide semblable à lui." (Genèse 2, 18)

  • Alors Yahvé Dieu forma du sol toutes les bêtes sauvages et tous les oiseaux du ciel; il les conduisit vers l'homme pour voir quel nom il leur donnerait, pour que tout animal porte le nom que l'homme allait lui donner. (Genèse 2, 19)

  • Yahvé Dieu fit alors tomber sur l'homme un profond sommeil pour qu'il s'endorme, il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. (Genèse 2, 21)

  • Avec la côte qu'il avait prise à l'homme, Yahvé Dieu fit une femme, et il vint la présenter à l'homme. (Genèse 2, 22)

  • Le serpent était le plus rusé de toutes les bêtes sauvages que Yahvé Dieu avait faites. Il dit à la femme: "Vraiment! Dieu a dit: Vous ne mangerez d'aucun des arbres du jardin?" (Genèse 3, 1)


“A divina bondade não só não rejeita as almas arrependidas, como também vai em busca das almas teimosas”. São Padre Pio de Pietrelcina