Fondare 267 Risultati per: filles

  • Voyant qu'il différait toujours, ils le prirent par la main, car le Seigneur voulait le sauver, et ils prirent de même sa femme et ses deux filles. (Genèse 19, 16)

  • Lot étant dans Ségor, eut peur d'y périr, s'il y demeurait. Il se retira donc sur la montagne avec ses deux filles, entra dans une caverne, et y demeura avec elles. (Genèse 19, 30)

  • Afin que je te fasse jurer par le Seigneur, le Dieu du ciel et de la terre, que tu ne prendras aucune des filles des Chananéens parmi lesquels j'habite, pour la faire épouser à mon fils; (Genèse 24, 3)

  • Me voici près de cette fontaine, et les filles des habitants de cette ville vont sortir pour puiser de l'eau. (Genèse 24, 13)

  • Et il m'a fait jurer devant lui en me disant: Vous ne prendrez aucune des filles des Chananéens dans le pays desquels j'habite, pour la faire épouser à mon fils; (Genèse 24, 37)

  • Rébecca dit encore à Isaac: La vie m'est devenue ennuyeuse à cause des filles de Heth qu'Esaü a épousées. Si Jacob épouse une fille de ce pays-là, je ne veux plus vivre. (Genèse 27, 46)

  • Isaac, ayant donc appelé Jacob, le bénit, et lui fit ce commandement: Ne prenez point, lui dit-il, une femme d'entre les filles de Chanaan; (Genèse 28, 1)

  • Mais allez en Mésopotamie de Syrie, en la maison de Bathuel, père de votre mère, et épousez une des filles de Laban votre oncle. (Genèse 28, 2)

  • Mais Esaü, voyant que son père avait béni Jacob, et l'avait envoyé en Mésopotamie de Syrie, pour épouser une femme de ce pays-là; qu'après lui avoir donné sa bénédiction, il lui avait fait ce commandement: Vous ne prendrez point de femme d'entre les filles de Chanaan; (Genèse 28, 6)

  • Ayant vu aussi par expérience que les filles de Chanaan ne plaisaient point à son père, (Genèse 28, 8)

  • Or Laban avait deux filles, dont l'aînée s'appelait Lia, et la plus jeune Rachel. (Genèse 29, 16)

  • Laban répondit: Ce n'est pas la coutume de ce pays-ci de marier les filles les plus jeunes les premières. (Genèse 29, 26)


“Mesmo quando perdemos a consciência deste mundo, quando parecemos já mortos, Deus nos dá ainda uma chance de entender o que é realmente o pecado, antes de nos julgar. E se entendemos corretamente, como podemos não nos arrepender?” São Padre Pio de Pietrelcina